Université PSL

Les projets de recherche

L’IPGG offre des financements postdoctoraux pour des projets où la microfluidique joue un rôle central au sein des équipes de recherche membres de l'IPGG.

Nous mettons un accent particulier sur les projets "à haut risque scientifique", ceux qui sont difficiles à financer par les sources habituelles (ANR, etc.).

Nous donnons la possibilité de nous proposer plusieurs thèses pour un seul projet au sein de différents laboratoires de l’IPGG.

Nous souhaitons soutenir un ou deux projets de plus grande ampleur pour lequel, grâce à une synergie mise en œuvre au sein de l’IPGG, il sera possible de relever des défis d’envergure.



Nouveaux outils miniaturisés intégrant des supports sélectifs à empreintes moléculaires et ioniques pour l’analyse de composés à l’état de traces en milieux réels

Equipes :
LSABM
Porteurs du projet :
V. Pichon
Année d'obtention :
2017

Les microsystèmes permettent de réduire la durée de l’analyse et la consommation en solvant et réactifs, mais leur pouvoir de séparation comme les quantités injectées le sont aussi, ce qui est très problématique pour l’analyse de composés à l’état de trace dans des échantillons complexes. Ce projet vise donc à intégrer une étape de traitement de l’échantillon pour extraire et concentrer sélectivement, avec des polymères à empreintes moléculaires et ioniques synthétisés in situ, les analytes cibles tout en éliminant les autres constituants de l’échantillon. Une fois les conditions de synthèse optimisées, les protocoles permettant l’extraction sélective et la préconcentration des composés ciblés contenus dans des échantillons réels seront développés et validés. Après extraction, les analytes seront désorbés, séparés et spécifiquement détectés avec une électrode imprimée ou par fluorescence induite par LED après complexation avec une sonde développée à façon. La sélectivité des polymères et la sensibilité des modes de détection devraient permettre de compenser le manque de performance de l’étape de séparation en microsystème. La dopamine dans des échantillons biologiques et les ions lanthanides dans des échantillons environnementaux seront les composés et matrices modèles de cette étude.


Imagerie opto-électrochimique sans-marquage en système microfluidique : du diagnostic biochimique portable au suivi de nano-objets individuels

Equipes :
LSABM
Porteurs du projet :
Frédéric Kanoufi
Année d'obtention :
2013

L'objectif de ce projet est de développer un concept de "microscopie chimique" dédiée à l'imagerie dans des dispositifs microfluidiques. Ce microscope optique est basé sur le suivi in situ, en temps réel et sans marquage, de transformations chimiques de surface. Il consiste à coupler une détection par imagerie optique à l'activation électro- ou bio-chimique
d'une surface. Le principe et la méthodologie proposés peuvent satisfaire de nombreuses applications.

Une telle détection sans marquage sera mise à profit dans :
i) la détection de réaction de reconnaissance moléculaire permettant le développement de plateformes de diagnostique bon marché, sans-marquage et portables, et
ii) la détection d'évènements chimiques individuels tels que le suivi de trajectoire 'réactive' de nanoparticules individuelles au cours d'une transformation chimique.


2 projets.